L’ASBL contre le harcèlement de rue et le sexisme au quotidien

QUOI? 

TPAMP fut tout d’abord une campagne contre le harcèlement de rue et le sexisme au quotidien. Lancée par le magazine ELLE Belgique en 2012, elle est devenue entretemps une entité indépendante sous la forme d’une ASBL bruxelloise.

WAT? 

TPAMP was aanvankelijk een campagne tegen pesterijen op straat en seksisme in het dagelijkse leven. Ze werd gelanceerd door het magazine ELLE België en is intussen uitgegroeid tot een onafhankelijke entiteit onder de vorm van een Brusselse vzw.

POURQUOI? 

On ne peut pas laisser les femmes seules face à cette forme de violence que représentent le harcèlement de rue et les attitudes sexistes en général. C’est pourquoi TPAMP prône la mise en place de campagnes de sensibilisation (ou le fait elle-même !), d’éducation, des sanctions et une loi contre le sexisme.

WAAROM? 

We kunnen vrouwen niet alleen laten tegenover de vormen van geweld die pesterijen op straat en seksistisch gedrag in het algemeen zijn. Daarom voert TPAMPsensibiliseringscampagnes en educatieve projecten.

COMMENT? 

L’emprunt de la petite main jaune à une campagne antiraciste des années 80 n’est pas fortuit. Il positionne d’emblée la campagne : tolérance zéro contre le racisme, tolérance zéro contre le sexisme, c’est le même combat. L’ASBL est nationale avec, en néerlandais, le slogan « Handen af ! Stop seksisme. ».

HOE? 

Het gebruik van het gele handje uit een antiracist campagne van de jaren 1980 is geen toeval. Het logo maakt de campagne meteen duidelijk: nultolerantie tegen racisme en nultolerantie tegen seksisme vormen één enkele strijd.